Rafik Arfaoui : l’universitaire algérien qui brille dans le domaine de l’accueil des demandeurs d’asile en France

0
556

Il vient de recevoir le Grand prix de la 25e édition du Prix jeune chercheur de la ville de Clermont-Ferrand en France. Sa spécialité c’est la géographie de l’aménagement et son nom est Rafik Arfaoui. Rafik est un autre Algérien dont le nom a brillé en dehors des frontières de son pays.

Mardi dernier, ils étaient 15 docteurs à défendre leur thèse devant un jury. Rafik Arfaoui était l’un d’entre eux. Le jeune a réussi la prouesse d’exposer sa thèse en seulement 15 minutes, ce qui n’est pas commun. Le docteur a fini par remporter le Grand prix du jeune chercheur de la ville de Clermont-Ferrand en France.

La thèse défendue par Rafik constitue actuellement un sujet très sensible en France en vue des mutations que connait le pays. Spécialiste de géographie de l’aménagement le jeune âgé de 32 ans a fourni un travail de qualité exemplaire sur l’accueil des réfugiés. Son titre : « Territoire multiple, accueil pluriel ». Sa thèse s’intéresse à l’accueil des demandeurs d’asile, en dehors des grandes villes.

L’aventure commence en 2015 quand l’étudiant débarquait en France. Cette année-là était marquée par le sujet récurrent de l’immigration et le sort qui devait être réservé aux réfugiés demandeur d’asile.

« J’ai voulu regarder dans la littérature scientifique, mais la plupart parlait des grandes villes, pas du rural. La reconfiguration des territoires par l’arrivée des populations exilées était aussi peu étudiée », a expliqué Rafik.

À écouter son récit, serait tenté de penser que le sujet de sa thèse s’est imposé de lui-même et « l’accueil des demandeurs d’asile en dehors  des grandes villes » est devenu son cheval de bataille.

Depuis septembre 2021, c’est à Amiens que Rafik Arfaoui travaille. Il est enseignant chercheur à l’Université de Picardie Jules Verne, mais continue à garder un pied en Auvergne : « J’ai plusieurs projets de recherche qui ont un lien avec la région ».

S’il ne sait pas encore où il sera en septembre prochain, il espère un jour enseigner et faire carrière à Clermont-Ferrand.

Algerie-focus

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here