Réinsertion sociale: plus de 8.000 détenus libérés accompagnés

0
256

Plus de 8.000 détenus libérés ont bénéficié, en 2022, de l’accompagnement des services externes de l’administration pénitentiaire, à l’échelle nationale, a fait savoir, mercredi à Blida, le Directeur général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, Saïd Zreb.

“Depuis début 2022, les services externes de l’administration pénitentiaire de différentes wilayas du pays ont accompagné plus de 8.000 détenus libérés, en vue d’une réinsertion dans la vie professionnelle et sociale”, a indiqué Zreb, dans une déclaration à l’APS, en marge d’une journée d’étude et de sensibilisation sur “la lutte contre la délinquance et les bandes de quartiers”.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de l’Etat visant la réinsertion des détenus des établissements pénitentiaires, les services externes de l’administration pénitentiaire “s’emploient à l’accueil des détenus qui ont purgé leur peine, en vue de les informer sur les différentes opportunités mises à leurs disposition pour prendre un nouveau départ dans la vie, dans le strict respect de la loi, à travers leur accompagnement dans la quête d’un emploi, ou la création de leurs propres entreprises”, a-t-il expliqué.

Zreb a, aussi, souligné “l’intérêt suprême” accordé par l’administration pénitentiaire à la mise en œuvre du plan préventif de réinsertion des détenus, en leur donnant la possibilité de poursuivre leur scolarité dans les trois cycles éducatifs, voire même jusqu’à l’achèvement de leurs études supérieures ou l’intégration d’une formation professionnelle, où l’offre est estimée à 142 spécialités proposées à la formation.

Des informations leurs sont, également, fournies sur les services externes de l’administration pénitentiaire et l’aide qu’ils peuvent leur apporter pour réussir leur réinsertion sociale, a-t-il dit.

L’autre axe principal du programme de réinsertion consiste dans le développement des compétences des détenus des établissements pénitentiaires, tout en veillant constamment à promouvoir leur conscience morale et leur sens des responsabilités. “Des objectifs dont la consécration n’est possible qu’avec une implication de toutes les institutions de l’Etat”, a assuré le Directeur général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion.

Ennaharonline

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here