Rentrée scolaire Les livres 2.0 seront gratuits

0
148

A en croire les dernières déclarations du ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, nombreux sont les élèves qui se débarrasseront du poids insupportable des cartables.

Retour au système d’enseignement classique, introduction de l’enseignement de l’anglais pour les classes de 3e année primaire, numérisation du livre scolaire et tablettes électroniques. Telles sont les nouveautés de la prochaine rentrée scolaire, prévue dans 11 jours, qui s’effectuera dans un contexte marqué par l’adoption de la nouvelle technologie.

L’école est à l’heure du livre numérique. À ce titre, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a précisé que tous les titres version de papier utilisés du cycle primaire jusqu’au secondaire, auront leur version numérique. Les livres 2.0 seront offerts gratuitement aux élèves du cycle primaire, dont le nombre avoisine 6 millions, a indiqué le ministre. Il s’exprimait à l’occasion de l’ouverture des travaux de la Conférence nationale, au lycée des mathématiques à Kouba. Un rendez-vous consacré à l’évaluation des préparatifs de la prochaine rentrée. Dans son intervention, le ministre a affirmé que «toutes les dispositions liées à la prochaine rentrée scolaire ont été prises pour accueillir environ 11 millions d’élèves, dans les meilleures conditions» ajoutant que «cette année est caractérisée par le retour au système d’enseignement classique, l’enseignement de l’anglais pour les classes de 3e année primaire».

Il a également annoncé que «quatre millions d’élèves bénéficieront de la gratuité du manuel scolaire, en sus de la prime de scolarité dont les dossiers des bénéficiaires sont en phase de validation». Aussi, a-t-il exhorté les directeurs de l’éducation de «faire parvenir le manuel scolaire à chaque élève et d’assurer sa vente au sein des établissements scolaires, en plus d’autres espaces de vente, à l’instar des librairies ou encore, en ligne». Belabed a, dans le même sillage, annoncé que «1629 écoles primaires vont être dotées de tablettes électroniques et de casiers».

Néanmoins, il a précisé qu’ «un deuxième livre sera mis à la disposition des élèves à l’école, tout en gardant un autre chez eux afin d’alléger leurs cartables». Evoquant le livre scolaire, le ministre a assuré que «l’opération de vente est bien assurée», affirmant que «l’évaluation, durant cette conférence, de l’état de réception des livres scolaires, selon les besoins exprimés par les établissements, ainsi que la deuxième version du manuel scolaire intitulé «Mon livre» destiné aux élèves de 3e, 4e et 5e années primaires». Les mesures précitées sont relatives à l’allègement du cartable. Le ministre a affirmé, dans ce sens, que «nos enfants se débarrasserons définitivement du poids du cartable, au titre de cette rentrée», quoique les remarques de certains syndicats sont pertinentes. C’est le cas de Boualemn Amoura, secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation (Satef), qui relève que «de nombreuses écoles primaires ne sont pas connectées à Internet».

Cela avant de rappeler que «le nombre d’écoles s’élèves à plus de 20400 établissements, répartis à travers le territoire national». Rappelant que «la loi d’orientation scolaire 08/04 parle d’égalité des chances», le locuteur dénonce «la décision discriminatoire prise par la tutelle, qui a décidé d’équiper uniquement 1.629 écoles, au niveau national, en tablettes numériques». Un avis partagé par Ahmed Khaled, président de l’Association nationale des parents d’élèves, qui fait part de son souhait «de voir la généralisation rapide des mesures en question, afin d’assurer à tous les élèves une éducation de qualité, sur un pied d’égalité.

lexpressiondz / Mohamed AMROUNI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here