Révélantions choquantes sur le sel de table commercialisé en Algérie

0
553

L’Association pour la protection et la promotion du consommateur et de son environnement (Apoce) a fait des révélations choc sur les différentes marques de sel de table commercialisées en Algérie.

Ces dernières sont très loin de correspondre aux niveau d’iode recommandés.

« En effet, sur tous les analyses du Centre des échantillons, la notion ‘sel iodé’ ‘est bien mentionnée sur l’emballage (…) Trois des marques analysées, affichent 0 mg iode /kg de sel. Tous les échantillons analysés sont considérés comme non conformes a la législation algérienne en vigueur», révèle les résultats de l’enquête menée par l’APOCE.

Conformément au décret exécutif n° : 90-40 de 30 janvier 1990, il est obligatoire que le taux d’iode ne doit pas être inférieur a 55 mg/kg ni supérieure a 85 g/kg.

Cette dernière qui a même interpellé les ministères de la Santé et du Commerce, en octobre dernier a fait savoir que 20 marques frauduleuses commercialisées sur le marché algérien, constituent un réel danger pour le consommateur.

Outre, le Centre technique d’analyses physiologiques et chimiques Crapc de Bousmaïl affirme que la carence en iode entraînera la formation de goitre, un retard de croissance et divers troubles mentaux.

Echoroukonline

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here