Rezig : «les dattes algériennes sont destinés à la contrebande et revendues comme produits étrangers »

0
255

Algérie – le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, a déclaré, ce mardi que les dattes algériennes sont passées en contrebande à travers les frontières et revendues comme des produits étrangers.
En marge de la cérémonie d’ouverture de ces portes ouvertes qui ont pour slogan “les dattes algériennes, une fierté et des perspectives prometteuses d’exportation vers 150 pays”, le ministre du Commerce,le ministre du Commerce, Kamel Rezig a déclaré que “l’Algérie, actuellement, produit du chocolat, du sucre, les détergents, l’alcool, entre autres”.

Et d’ajouter : “nous tenons à remercier l’ensemble des agriculteurs pour qui le palmier fait partie intégrante de leur vie. Mais également à nos frères qui ont commencé à s’aventurer dans l’industrie manufacturière de cette division. Nous espérons que les investisseurs se fondront avec nous dans cette nouvelle vision engagée par le président de la République, en donnant de la valeur et du dynamisme au marché de l’emploi”.

Par ailleurs, Rezig a exprimé le vœu de voir cet évènement constituer un catalyseur à même de poursuivre et d’accroitre l’activité des opérateurs économiques en matière de production et d’exportation des dattes, ce qui “contribuera, sans doute, à diversifier les sources de revenu national en devise”.

Rezig a, par ailleurs, fait savoir que l’Algérie exportait vers 75 pays et comptait porter ce nombre à 150 pays d’ici fin 2024, pour atteindre une valeur globale des dattes exportées de pas moins de 250 millions de dollars.

Au cours des dix premiers mois de l’année en cours, le nombre des exportateurs algériens de dattes a atteint 365 exportateurs, contre 350 durant la même période de 2021.

Par Ennahar Online

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here