Rouverte mercredi pour les opérations commerciales : La frontière algéro-tunisienne toujours fermée aux voyageurs

0
190

Ne sont autorisées que les opérations d’exportation vers les pays voisins, Tunisie et Libye, autrement dit l’entrée des camions algériens en Tunisie et pas l’inverse. Les Douanes algériennes n’ont pas encore appliqué l’instruction du président Tebboune, attendant des précisions.

Les organes de presse écrite et radio tunisiens, relayés par des médias algériens, ont fait état mercredi de la réouverture de la frontière avec l’Algérie, mais uniquement pour les opérations commerciales.

Une décision du président Abdelmadjid Tebboune notifiée, toujours selon les médias tunisiens, au Premier ministre, Aïmene Benabderrahmene, et au ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud. Les confrères tunisiens précisent que «les autorités algériennes ont accepté de rouvrir les passages frontaliers».

Ce qui suppose une demande de la partie tunisienne. A l’heure où nous mettons sous presse, la pratique dite du «transbordement» au poste frontalier commercial d’El Aïoun, dans la commune d’El Kala, wilaya d’El Tarf, est toujours en vigueur.

Depuis la fermeture, les marchandises sont transbordées des camions algériens aux camions tunisiens et vice versa entre les deux postes frontaliers. Ainsi, c’est une énorme et pesante contrainte, dont se plaignaient les transitaires, qui vient d’être levée. Cependant, nous expliquent nos interlocuteurs, le télégramme du Premier ministre, dont nous détenons une copie, est pour le moins équivoque. Il n’autorise que les opérations d’exportation vers les pays voisins, Tunisie et Libye, autrement dit l’entrée des camions algériens en Tunisie et pas l’inverse.

C’est probablement pour cette raison que les Douanes algériennes n’ont pas encore appliqué l’instruction du Président Tebboune, attendant des précisions. En effet, cela serait très curieux qu’il n’y ait pas une réciprocité côté tunisien. A moins que les deux parties n’aient convenu d’un arrangement particulier pour acheminer rapidement des produits algériens.

Ce nouvel allégement des mesures de fermeture conforte les rumeurs persistantes d’une réouverture totale des passages avant l’été, très attendue des deux côtés de la frontière, les conditions sanitaires dans les deux pays s’étant beaucoup améliorées.

La Tunisie a, de surcroît, annoncé récemment la modernisation de ses postes frontaliers pour fluidifier le trafic. L’Algérie va-t-elle accéder à cette dernière demande que plus rien n’empêche ? La frontière terrestre entre l’Algérie et la Tunisie est fermée depuis le 17 mars 2020.

Des passages exceptionnels avaient été autorisés par le Premier ministère pour les personnes malades et les étudiants jusqu’à la fermeture totale en mars 2021. Les liaisons aériennes entre Alger et Tunis ont repris en juin 2021 et, depuis janvier 2022, les deux pays ont procédé à une ouverture partielle pour accueillir les Algériens résidant en Tunisie et réciproquement. 

Slim Sadki / Elwatan-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here