Sabotage à Air Algérie et Algérie Ferries : Tebboune menace…

0
546

Algerie-expat / Par O. Ismaël

Abdelmadjid Tebboune a évoqué les scandales des navires quasi-vides d’Algérie Ferries et des avions d’Air Algérie ayant décollé avec un nombre réduit de passagers. Après la nomination d’un nouveau PDG pour la compagnie aérienne nationale, le limogeage et les poursuites judiciaires engagées contre des responsables de la compagnie maritime, le président de la République a promis de sévir à l’avenir contre tous les responsables de ces actes « prémédités ».

Lors de son entrevue périodique avec la presse nationale, diffusée dimanche 31 juillet, le président Abdelmadjid Tebboune a abordé plusieurs sujets dont celui des voyages aériens et des traversées maritimes. « Dernièrement, un avion, au départ d’Oran à destination du sud-algérien, a décollé avec 100 sièges vides, suite à un échange verbale houleux entre un responsable et des jeunes », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « des navires qui peuvent transporter 1500 Algériens », qui attendent dans des ports à l’étranger impatiemment leur entrée en Algérie, lèvent l’encre avec « 82 passagers à bord ».

Pour Tebboune, c’est des comportements inacceptables qui créent de « l’électricité dans l’air », pour que les saboteurs disent « voici la nouvelle l’Algérie à laquelle vous croyez »

Selon le président, ce sont des actes « prémédités ». Il promet en outre de sévir contre tous les cadres responsables d’une mauvaise gestion. « Je ne lâcherai personne. Celui qui veut du respect et de la dignité n’a qu’à respecter le peuple et les lois de la République », a-t-il affirmé.

Air Algérie se porte mieux, Algérie Ferries reste sans PDG
La compagnie nationale de transport maritime de voyageurs, Algérie Ferries, reste sans président directeur général. Le poste reste en effet vacant depuis le limogeage de Kamel Issad, le 2 juin dernier, pour « attitude attentatoire à l’image de l’Algérie et préjudiciable aux intérêts des citoyens », avait indiqué alors la présidence de la République.

L’ex PDG d’Algérie Ferries, l’ex chef d’escale et d’autres cadres de la compagnie ont été par la suite auditionné, par le juge d’instruction de tribunal de Sid M’hammed d’Alger, dans l’affaire du retour de France de navires presque vides alors qu’il y avait une forte demande des voyageurs pour les billets.

A noter que depuis cette cascade de limogeages, la compagnie maritime algérienne retrouve un second souffle. En effet, depuis début juillet, la gestion des traversées d’Algérie s’est nettement améliorée et des voyageurs n’ont pas hésité à encenser la qualité des services et l’hygiène qui prévaut à l’intérieur des navires.

Du côté d’Air Algérie, le nouveau PDG semble bien saisir la lourde mission pour laquelle il a été nominé : celle de redorer le blason de la compagnie aérienne algérienne. Acquisition de nouveaux avions, l’amélioration des services, la numérisation de l’opération de la vente des billets, tels sont les dossiers brûlants de Yassine Benslimane. D’ailleurs, selon les voyageurs, il y a une nette amélioration dans la gestion des vols et de la vente des billets d’Air Algérie.

Par ailleurs, après un round d’observation, Yassine Benslimane a frappé fort dans la tanière en limogeant Mohamed Réda Kouba de son poste de directeur des ressources humaines et Adel Frik des ses fonction à la tête des opérations au sol. Ils ont été respectivement remplacés par Abdelkrim Kraimeche et Nourddine Boutitaou. Le nouvel homme fort d’Air Algérie a également procédé à nomination de Layaida Abdennour comme adjoint du directeur.

Algerie-expat / Par O. Ismaël

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here