Saisie d’une quantité de crevettes royales impropre à la consommation

0
401

La commission de santé et de contrôle de la commune de Bir El-Djir a saisi une quantité de 92 kg de crevettes royales impropre à la consommation dans une poissonnerie sise au quartier du Millenium d’Oran, indique jeudi un communiqué de l’Association de protection du consommateur (APOCE), membre de cette commission.

La même source a précisé que le propriétaire de cette poissonnerie arrosait la marchandise avec du nitrate de sodium, appelé également l’eau de conservation des cadavres, un produit dangereux pour la santé en cas d’utilisation avec des quantités aléatoires. Ladite commission avait organisé, mercredi, une sortie sur le terrain avec la participation du bureau local de l’APOCE, du bureau de santé et d’hygiène publique de la commune de Bir El-Djir, ainsi qu’une vétérinaire de la direction des services agricoles.

Cette opération a permis la saisie de 109 kilos de poissons, dont 92 kilos de crevettes royales. La même source a ajouté que l’indélicat poissonnier a reconnu qu’il utilisait du nitrate de sodium, un conservateur utilisé pour allonger la période de stockage des viandes et empêcher les mauvaises odeurs. «La loi interdit aux boucheries et aux revendeurs de poissons l’utilisation du nitrate de sodium dont il a été prouvé scientifiquement que l’utilisation en quantités non étudiées peut provoquer des maladies graves, dont les maladies de cœur et le cancer», a-t-on souligné.

Le coordinateur du bureau d’Oran de l’APOCE, Abdelkrim Hadj Ali, a souligné que si les sorties de contrôle ont pour objectif de limiter et réduire l’utilisation de ce conservateur chimique dans les boucheries et les poissonneries, le consommateur doit rester vigilant et éviter d’acheter des produits douteux.

Ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here