Selon un journal espagnol Révision des prix du gaz: Alger attend une “réponse rapide” de Madrid

0
76

Le journal espagnol –citant de hauts responsables algériens- a indiqué que l’Algérie attendait une réponse rapide de la part de la société énergétique espagnole “Naturgy” au sujet de la révision des prix du gaz exporté vers ce pays européen.

“Dans les négociations sur le prix du gaz, Naturgy traîne les pieds. Elle doit répondre rapidement tant sur l’acceptation du nouveau prix que sur la durée du nouveau cahier des charges. Les Italiens (ENI) et les Français (Engie) l’ont déja accepté”, aurait appris le média espagnol auprès de hauts responsables algériens qu’il n’a pas cités.

“Les négociations pour la révision des prix se poursuivent. Les relations avec Sonatrach, ajoute la même source, sont bonnes et c’est un partenaire fiable de Naturgy depuis des décennies”.

D’autres sources consultées par le journal espagnol et ayant connaissance des négociations supposent que Naturgy tente de retarder la signature de la renégociation afin d’obtenir un meilleur prix.

Madrid paie la plus lourde facture de gaz de son histoire

Un journal espagnol a indiqué que la facture de gaz du pays a dépassé la barre des 30 milliards d’euros en 2022, soit la plus élevée de son histoire.

Le quotidien Información –citant certaines sources- a rapporté que les autorités ont importé pendant les premiers mois de l’année des quantités du gaz naturel pour 12.3 milliards d’euros, soit 328% de plus qu’a la même période de l’an 2021.

Selon la même source, la facture pourrait s’élever a 40 milliards d’euros, a laquelle s’ajoutent les importations en pétrole et en charbon et dérivés qui constitueront un lourd fardeau.

L’Espagne a importé 43 millions d’euros de produits énergétiques durant le premier semestre 2022, soit 140% de plus que la moyenne annuelle. Ce qui n’est pas sans entraîner un déficit de la balance commerciale de 25 milliards d’euros durant cette même période (janvier-juin 2022).

Contrairement a la France et l’Allemagne, l’Espagne n’a pas d’alternative au gaz d’où elle s’efforce d’obtenir des quantités supplémentaires du gaz algérien en dépit d’un différend diplomatique entre les deux pays.

Rappelons que l’Espagne s’approvisionne essentiellement en gaz algérien via le gazoduc Medgaz reliant l’Algérie et ce pays ibérique.

Reprise des opérations commerciales algéro-espagnoles..première réaction de Madrid

Le ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel Albares a réagi vendredi soir a la décision des autorités algériennes portant la levée du gel des domiciliations bancaires des opérations du Commerce extérieur de et vers l’Espagne, en déclarant que son pays aspire a des relations normales avec l’Algérie comme c’est le cas avec tous les pays voisins.

Echoroukonline

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here