SÉTIF : LA POLICE VIENT DE DÉMANTELER LE RÉSEAU Elles filmaient leurs clients puis les faisaient chanter

0
5995

Imed Sellam / lesoirdalgerie

Les services de police de la wilaya de Sétif sont parvenus, en fin de semaine dernière, à démanteler une dangereuse bande de criminels composée de cinq personnes dont deux jeunes filles, l’une d’elle est actuellement en état de fuite. Chantage et extorsion d’argent, tels étaient les funestes spécialités de cette bande..


Le mode opératoire des criminels était très simple. Les deux jeunes filles, après avoir fait connaissance avec des hommes, leur donnaient rendez-vous dans les chambres d’un hôtel du centre-ville de Sétif, pour des moments d’intimité qui seront filmés à leur insu. Après ces rencontres, les clients seront victimes de chantage et sommés de payer d’importantes sommes d’argent ; faute de quoi, leurs vidéos seront publiées sur les réseaux sociaux.


Plusieurs personnes ont dû payer des rançons pour éviter les scandales. Les paiements se déroulaient dans des endroits isolés en dehors de la ville et c’était deux des trois complices masculins qui s’en chargeaient. C’est la dernière victime de la bande, à qui on avait exigé la somme de 600 millions de centimes, qui s’était présentée devant les services de police afin de déposer une plainte pour chantage et tentative d’extorsion.


L’affaire a, donc, été confiée à la brigade de répression des violences aux personnes et à celle relative à l’atteinte aux biens, toutes deux relevant du service de la police judiciaire. Les policiers, qui ont mis en place un important dispositif, avaient suggéré la collaboration de la victime afin d’interpeller les rançonneurs en flagrant délit. Malgré toutes les précautions prises par les criminels pour mettre la main sur la rançon et disparaître, ils seront vite appréhendés par les policiers qui ont encerclé toute la zone. Vu la dangerosité et l’agressivité des deux criminels, leur arrestation n’a pas été de tout repos pour la police qui a dû utiliser les gros moyens afin de les neutraliser. Le reste de la bande sera également appréhendé à l’exception d’une jeune fille qui demeure en état de fuite. Les policiers ont également mis la main sur des dizaines de photos et vidéos qui seront présentées comme preuves à la justice lors du procès.


Présentés devant les magistrats du parquet pour «association de malfaiteurs, atteinte à la vie privée des personnes, chantage, extorsion, menaces, tentative de vol, rébellion et port d’arme prohibée, les quatre membres de la bande ont été placés sous mandat de dépôt en attendant l’interpellation du cinquième membre.

Imed Sellam / lesoirdalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here