Stéphanie Kurlow, la ballerine voilée, réalise son rêve sur la pointe des pieds

0
645

Dotée d’une grâce aérienne et imprégnée des belles valeurs musulmanes que lui ont transmises, dès l’âge de huit ans, ses parents convertis à l’islam, l’Australienne Stéphanie Kurlow n’a jamais renoncé au doux rêve qu’elle nourrit depuis le jour où, pour la première fois, elle s’est glissée avec bonheur dans un long tutu rose.

Fière des origines russes de sa mère, notamment car elles évoquent en elle le prestigieux théâtre du Bolchoï, le temple de la danse classique, la jeune ballerine voilée de l’autre bout du monde tournoie sur elle-même, avec une légèreté et une aisance que les années et son perfectionnisme n’ont cessé d’améliorer.

Désormais connue pour le feu sacré qui l’anime et reconnue pour son talent indéniable, Stéphanie Kurlow, à l’orée de ses vingt ans, est en passe de réaliser son rêve avec élégance, et sur la pointe des pieds : devenir la première danseuse classique en hijab du monde.

Il y a six ans de cela, du haut de ses 14 ans, elle refusait, avec une étonnante maturité, de devoir choisir entre son tutu virevoltant et son hijab couvrant, sans lesquels elle aurait eu l’impression de perdre son âme. Grand bien lui en a pris…

Oumma

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here