Sur décision du président Tebboune Les frais du Hadj réduits de 10 millions

0
111

Cette baisse concerne tous les hadji sans exception, même ceux qui ont déjà composté leurs billets.

Présidé par le chef de
l’État, hier, le Conseil des ministres a abordé la loi sur l’audiovisuel. Abdelmadjid Tebboune a souligné, à propos du texte en question, l’importance de définir «des normes qualitatives pour améliorer la performance des médias nationaux et veiller à ce qu’ils répondent aux exigences de professionnalisme, notamment en ce qui concerne le traitement des questions spécialisées ou d’investigation», rapporte un communiqué de la présidence de la République. Cette étape franchie dans le cadre de la réglementation des médias nationaux, le président Tebboune a instruit le gouvernement à l’effet d’élaborer le projet de loi-cadre «relative aux médias et du projet de loi sur la presse écrite et électronique». Deux textes, une fois promulgués, boucleront l’arsenal juridique censé poser les bases de la presse nationale.


Le Conseil des ministres a également abordé la sensible question en rapport avec l’octroi des concessions, sur des terrains appartenant au domaine privé de l’État et destinés à la réalisation de projets d’investissement. Le projet soumis par le gouvernement a été retoqué par le chef de l’État et renvoyé à un enrichissement futur. Pour le président Tebboune, le projet doit «déterminer la nature de la relation, entre les intérêts de l’État et les agences immobilières, à établir, pour concéder et gérer des biens immobiliers économiques de toutes sortes», souligne la même source. Le président de la République a mis en exergue l’importance d’accorder aux agences en charge de l’immobilier économique «un système de base leur permettant de gérer les surfaces qui composent leur portefeuille immobilier», souligne-t-on. L’objectif primordial poursuivi par Abdelmadjid Tebboune consiste en la «libération totale du processus des projets d’investissement, du système bureaucratique». La clarté du message présidentiel à propos de l’acte d’investir ne souffre donc d’aucune nuance, ce qui l’a amené et privilégié dans le projet de texte l’adoption d’ «une logique purement commerciale dans le traitement du dossier immobilier économique». Ce qui a visiblement manqué dans le projet gouvernemental.


Concernant le projet de création d’une banque du logement et d’ouverture d’agences bancaires à l’étranger, le Président a chargé le ministre des Finances de préparer le texte de loi, dans un délai maximum d’un mois, pour la création de la Banque du logement. Toujours dans le secteur financier, le Conseil des ministres a approuvé la stratégie d’ouverture d’agences bancaires à l’étranger, en particulier dans les pays africains.
Sur le dossier des cinq nouvelles usines de dessalement de l’eau de mer, le président de la République a ordonné au gouvernement de poursuivre la mise en oeuvre de la stratégie nationale de développement des ressources en eau non traditionnelles, notamment en ce qui concerne la réalisation des projets de réalisation des cinq usines de dessalement de l’eau de mer, dans les délais impartis, afin d’ améliorer l’approvisionnement des citoyens, en eau potable, notamment.


Enfin, le président de la République a instruit le gouvernement à l’effet de soutenir les hadji, en réduisant le coût de leur prise en charge de cent mille dinars. Cette baisse concerne tous les hadji sans exception, même ceux qui ont déjà composté leurs billets. L’État procédera au remboursement des cent mille dinars.

lexpressiondz / Saïd BOUCETTA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here