Tizi-Ouzou/Huile d’oliveUne production satisfaisante en dépit des incendies

0
428

La production de l’huile d’olive réalisée à Tizi-Ouzou, durant la campagne oléicole 2021/2022 est « satisfaisante » en dépit des incendies ravageurs de l’été dernier ayant détruit une partie importante de l’oliveraie de la wilaya, a-t-on appris, dimanche auprès de la direction locale des services agricoles.

La production de l’huile d’olive réalisée à Tizi-Ouzou durant la saison oléicole 2021/2022 clôturée en mars dernier, est estimée donc à plus de 11,9 millions de litres, contre 7,4 de millions de litres d’huile d’olive produits durant la campagne 2020/2021, selon les chiffres communiqués à l’APS par la chargée de la filière oléicole auprès de la direction locale des services agricoles, Samia Hadjih.

Le volume de l’huile d’olive réalisé représente une quantité de 723.368 quintaux d’olives récoltés et triturés avec un rendement moyen de 16 litres/quintal, a indiqué Mme Hadjih, soulignant que « la production de l’huile d’olive réalisée durant cette campagne a connu ainsi une hausse par rapport à la saison précédente ».

La hausse de la production s’est traduite par des productions supplémentaires de 420.288 quintaux d’olives récoltés et de plus de 6,2 millions de litres d’huile d’olive, a-t-elle expliqué.

En dépit d’une perte d’une superficie de 19.000 hectares d’oliviers dans les incendies du mois d’août 2021, la hausse de la production s’explique également par les « conditions climatiques favorables pendant la période de floraison et l’entrée en production de jeunes plantations », a encore expliqué la chargée de la filière oléicole.

La hausse de la production est aussi due au phénomène de l’alternance caractérisant la production oléicole de la variété Chemlal (variété dominante en Kabylie) et qui fait que la production d’olives est plus importante une année sur deux.

A noter que l’opération de trituration a été assurée par 283 huileries, contre 450 unités qui prenaient en charge la récolte durant les campagnes précédentes.

Les huileries qui n’ont pas travaillé cette année étant celles situées dans des régions où les oliveraies ont été brûlées, à l’instar de Larbaa n’Ath Irathen, a constaté l’APS lors d’un déplacement dans cette localité.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here