Transport dans la capitale : Le réseau du métro s’étalera sur 60 km et 58 stations

0
220

L’EMA a mené des études d’extension des lignes du métro dans la capitale qui enregistre un trafic routier dense, notamment du côté ouest.

Le PDG de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), Ali Arezki, a affirmé, mardi, que l’entreprise s’est fixé pour objectif d’étendre à long terme le réseau de transport par métro dans la capitale pour arriver à 60 km et 58 stations. Invité de la chaîne 1 de la Radio nationale, M. Arezki a précisé que l’EMA a mené des études d’extension des lignes du métro dans la capitale qui enregistre un trafic routier dense, notamment du côté ouest.

A ce propos, l’EMA a effectué des études d’extension du réseau du côté ouest de la capitale sur une distance de 26 km. La première étape de ce schéma concerne la réalisation d’une ligne reliant la place des Martyrs à Chevalley sur une distance de 9,5 km et qui s’étendra ensuite à Ouled Fayet en passant par Chéraga, d’une part, et à Draria en passant par Dély Ibrahim, d’autre part, a-t-il indiqué.

L’entreprise compte finaliser le projet d’extension du métro à partir du côté Est sur la ligne reliant El Harrach à l’aéroport international d’Alger sur une longueur de 9,5 km, a-t-il ajouté. Il a été procédé, lundi passé, au lancement de l’opération de creusement pour relier le tunnel à la station de l’aéroport international d’Alger au moyen d’un engin spécial (utilisé pour la première fois en Algérie), sous la supervision du Groupe Cosider, a fait savoir le Pdg de l’EMA.

Selon M. Arezki, cette expansion, qui touchera 9 stations à travers 4 communes, est «très importante» car permettant de fournir des capacités de transport de près de 400 000 voyageurs/jour. L’EMA œuvre également à l’extension de la ligne Aïn Naadja-Baraki, deux communes connues pour leur grande densité de population, et ce, sur une longueur de 4,4 km à travers 4 stations.

Le PDG a fait savoir, dans ce cadre, que les travaux de génie civil de cette expansion étaient «très avancés» avec un taux dépassant 78%, soulignant qu’après l’achèvement des travaux durant les mois prochains, il sera procédé au lancement des travaux de réalisation du système intégré pour son entrée en service à l’horizon 2025.

Concernant le projet de tramway de Mostaganem, le même responsable a estimé que les travaux devraient être achevés en juin prochain, pour lancer, ensuite, l’opération de mise en service non commerciale en date du 5 juillet, et ce, dans le souci de s’assurer de l’efficacité des systèmes de sécurité.

M. Arezki a également annoncé que son entreprise avait effectué des études pour la réalisation des lignes de tramway des villes de Batna et de Annaba, en sus des études des projets de tramways des villes de Blida, Tlemcen et Béjaïa.

S’agissant des projets des téléphériques, le même responsable a fait savoir que l’EMA a effectué des études concernant les villes de Constantine, Béjaïa et Beni Saf. Rappelons que l’Algérie a fait un bond en avant en matière de modernisation des moyens de transport, avec la réalisation de plusieurs lignes de tramway, dans les villes qui connaissent une grande densité démographique. 

Elwatan-dz / A. I.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here