Triche au BEM : une femme placée en détention provisoire à Ghardaïa

0
134

Le tribunal de Ghardaïa a ordonné le placement en détention provisoire d’une femme ayant aidé par téléphone portable sa fille à la triche lors de l’épreuve d’histoire et de géographie dans le cadre des épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), indique, lundi, un communiqué du même tribunal, rapporté par l’agence APS.

« En application des dispositions de l’article 11 du Code de procédure pénale, le parquet de la République près le tribunal de Ghardaïa tient à informer qu’en date du 7 juin 2022, le chef du centre d’examen Ouarida Medad (chef-lieu de la wilaya de Ghardaïa) a notifié les services de la police judiciaire d’un cas de fraude par une élève candidate (Dj. N) en communiquant par téléphone portable avec sa mère (M. F) qui l’a aidée à répondre au sujet de l’épreuve d’histoire et de géographie », précise la même source.

Les éléments de la police judiciaire « ont ouvert une enquête sur les faits de cette cause en mettant le téléphone portable au contrôle électronique et par l’audition de la mise en cause qui a confirmé les faits ».

La mise en cause (M. F) a été présentée le 12 juin devant le parquet de la République pour répondre des chefs d’inculpation de diffusion des corrigés du BEM par l’utilisation d’un moyen de communication à distance, en application des dispositions de l’article 253 bis 6 et bis 7 du code pénal. Elle a été déférée devant le tribunal correctionnel dans le cadre des procédures de comparution immédiate pour la juger conformément à la loi.

« Le tribunal a ordonné à la même date le report du procès de cette affaire à l’audience du 16 juin avec placement de la mise en cause en détention provisoire », conclut la même source.

Jeudi dernier, selon plusieurs médias, un député de l’Assemblée populaire nationale (APN) et un chef de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale (GN) par intérim ont été placés sous mandat de dépôt, dans une affaire de fraude à l’examen du BEM, a indiqué le procureur de la République près le tribunal d’El Oued.

Le même jour, quatre personnes, dont deux candidats à l’examen du BEM, ont été déférées devant les autorités judiciaires compétentes de Chlef pour leur implication dans deux affaires de triche à l’aide d’un téléphone portable, a rapporté l’APS citant les tribunaux de Ténès et de Chlef.

Algerie-eco

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here