Un collégien poignarde dans le dos son enseignante à Batna

0
578

C’est un véritable drame qui s’est produit mercredi au niveau du CEM Amari Said, dans la commune de Taxlent à Batna.

En effet, une enseignante de langue arabe a été poignardée par l’un de ses élèves au sein même de l’établissement scolaire.

La victime a été grièvement blessé au niveau du dos et a été évacué en urgence vers le CHU de Batna, où elle a subi une intervention chirurgicale.

Durant la soirée d’hier, le procureur de la République près du tribunal de N’gaous, a annoncé dans un communiqué l’arrestation de l’élève, auteur présumé de l’agression.

« Dans le cadre de l’information de l’opinion publique, en vertu des dispositions de l’article 11 du code de procédures pénales, nous, procureur de la République près le tribunal de N’gaous, avons le regret de porter à la connaissance des citoyens qu’en date du 11 janvier 2023, au milieu de la journée, les services de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale de Taxlent ont reçu un avis concernant l’agression contre une enseignante de langue arabe, répondant aux initiales B. C. R, qui a reçu un coup de couteau au dos donné par un mineur nommé A. H, élève de quatrième année moyenne dans le même établissement où elle exerce » note le communiqué, rapporté par l’agence officielle APS.

L’agresseur arrêté

D’après la même source, l’enseignante a reçu durant la même journée, le père de l’élève convoqué pour l’entretenir au sujet du comportement de cet élève. « Aux environs de midi, pendant la pause des cours, alors que l’enseignante se tenait devant son bureau, le garçon a donné un coup de couteau sur le dos de la victime, avant de prendre la fuite », ajoute la même source.

Une ambulance a transporté la blessée à l’hôpital de N’gaous, avant de la transférer au CHU de Batna, poursuit le communiqué.

Son état de santé est stable 

Le même document souligne que l’agresseur en fuite a été arrêté et fait l’objet d’une enquête.

« Nous nous sommes déplacés à l’hôpital de N’gaous pour nous enquérir de l’état de la victime, dès que nous avons été informés de cette agression », indique le procureur de la République près le tribunal de N’gaous dans le même document, précisant qu’il suit de près cette affaire.

Dans un communiqué publié mercredi soir sur Facebook, les services de la wilaya de Batna ont assuré que les médecins ont réussi à extraire l’arme de l’agression du corps de la victime.

« L’état de santé de l’enseignante est stable », précise la même source.

lalgerieaujourdhui / O.K.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here