Un faux imam s’invite sur le plateau de France 3

0
2908

Invité sur le plateau de l’émission Soir 3 pour parler des récents incidents à Ajaccio, un prétendu imam corse a créé un certain malaise au sein de la chaîne.
« Vous êtes nombreux à avoir réagi à la présence de Rachid Birbach sur le plateau du Soir 3. » Cette phrase du dernier article du blog de la médiatrice de France 3 fait désormais figure d’euphémisme. Depuis dimanche soir, les téléspectateurs de la chaîne s’interrogent sur la crédibilité de cet homme, invité dans l’émission sous le titre de « président de l’assemblée des musulmans de Corse ».

C’est le site Arrêt sur images qui a relevé le malaise, après la publication de tweets moqueurs envers France 3 et son invité un peu étrange.

Un personnage déjà polémique

Car s’il existe bien une « Assemblée des musulmans de Corse », il s’agit d’une association loi 1901 qui n’a été déclarée que le 26 octobre dernier. Quant à Rachid Birbach, lui comme ses déclarations font l’objet de polémiques depuis pas mal de temps. Arrêt sur images rappelle ainsi qu’en 2013, il avait été critiqué pour avoir organisé une « conférence d’amitié judéo-musulmane » en tant qu’imam d’Auxerre, un titre réfuté par l’association Avicenne gérant une mosquée de la ville.
En août 2014, le Huffington Post Algérie dénonçait déjà le discours de Rachid Birbach sur le conflit israélo-palestinien, notamment les arguments des communicants de l’état hébreu qui expliquent que le Hamas utilise les civils palestiniens comme « boucliers humains ».

Le malaise se ressentait d’ailleurs sur le plateau de France 3 dimanche soir. Si le prétendu imam commence par dire que « les musulmans de Corse vivent vraiment en harmonie avec les Corses, il n’y a aucun problème », il embraye rapidement sur la responsabilité des tensions actuelles, qu’il impute aux représentants officiels de l’islam en France.

« Le CFCM (Conseil français du culte musulman) et l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) sont les responsables de tout ce que la communauté musulmane est en train de vivre », dénonce-t-il. Il fustige ainsi la proposition du président du CFCM, Dalil Boubakeur, de transformer les églises désaffectées en mosquées.

Embarrassée, la journaliste Catherine Gonier-Cléon, qui l’interroge, précise bien que l’invité est « seul responsable de [ses] propos ».

L’interview a disparu du site de France Télévisions

Sans qu’il n’y ait eu de réplique officielle, le personnage a agacé les représentants de l’islam en France. « Il ne représente rien du tout; il a débarqué en Corse il y a quatre mois », a confié un haut cadre du CFCM à l’Express. Le président du – bien réel et représentatif – Conseil régional du culte musulman corse, Mouloud Mesghati, a pour sa part expliqué à Arrêt sur images que Rachid Birbach l’avait contacté afin de créer une association commune.

« Mais moi, je suis élu, toutes les mosquées de Corse sont affiliées au CRCM, je n’ai rien voulu faire avec lui, raconte-t-il. Il est revenu plusieurs fois en Corse entre juillet et octobre. Il ne connaissait pas l’île, c’était la première fois qu’il venait ici. »

Si la direction de France Télévisions n’a pas officiellement réagi, la vidéo de l’interview a disparu du site internet de France 3, à la demande du cabinet de la présidente Delphine Ernotte, selon le blog Immédias de l’Express. La médiatrice de France 3 a même intitulé son article sur le sujet « Rachid Birbach, pseudo imam… »

Bfmtv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here