Un faux médicament dans les officines de Constantine…

0
118

La Direction de la Santé de Constantine a ordonné hier le retrait immédiat d’une grande quantité du médicament Omnitrope (Somatropine 15 mg/1,5 ml), qui s’est avéré frauduleux.

En effet, il s’agit d’un faux médicament distribué par un distributeur ‘fictif’’ activant au niveau de la wilaya de Constantine et faisant la promotion de son médicament sur les réseaux sociaux. Le lot en question porte le numéro LM3517.

Les laboratoires Sandoz Algérie ont immédiatement lancé l’alerte en précisant que « Ce lot n’a pas été commercialisé ni fabriqué par les Laboratoires Sandoz, et la société n'assume aucune responsabilité quant à son utilisation ».

Dès la découverte de ces échantillons, les Laboratoires Sandoz ont signalé aux autorités compétentes leur présence dans certaines officines, où une enquête a été ouverte pour déterminer les auteurs dans cette affaire. Ce sont des produits falsifiés ou à l’étiquetage délibérément trompeur. Il est fréquent que les médicaments illicites ne contiennent pas la bonne quantité de substance active – c’est-à-dire trop, trop peu ou pas du tout.

Dans leur communiqué, les laboratoires Sandoz informent les pharmaciens privés et le grand public que tous les produits actuellement commercialisés sont importés et commercialisés sous la tutelle du Ministère de l’ndustrie Pharmaceutique et du Laboratoire National de Contrôle du Médicament (ANPP) et sont soumis à toutes les normes de qualité et de sécurité. Pour cela, tous les pharmaciens d’officines doivent éviter de traiter avec tout distributeur non titulaire d’un registre du commerce ou non agréé par les autorités de contrôle.

Pour rappel, Sandoz est une société mondiale leader dans le domaine des médicaments génériques et biologiques et des médicaments contre le cancer, et elle fournit des services aux patients algériens depuis plus de quatre décennies.

Le trafic de faux médicaments continue de sévir et se mondialise à une vitesse inquiétante car , il s’agit d’une source très lucrative qui rapporte 10 à 25 fois plus que le trafic de drogue selon l’OMS. La falsification ne concerne plus seulement les produits d’amélioration de la performance physique, sexuelle ou intellectuelle. Elle touche désormais toutes les classes thérapeutiques qui se vendent de plus en plus via internet.

Ilhem Tir / lesoirdalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here