Une première au niveau national : Le fruit du dragon en culture à Skikda

0
110

Le groupe pharmaceutique public Saidal ambitionne un chiffre d’affaires de 18 milliards de dinars en 2022, soit une progression de 42% par rapport à 2021, a indiqué la PDG du Groupe, Fatoum Akacem, rapporte ce samedi 19 mars 2022 l’agence officielle.

Lors d’un point de presse tenu en marge des travaux de la 1ère édition des Journées internationales sur l’évaluation des technologies de santé, Mme Akacem a fait savoir que Saidal a tracé de nouveaux axes stratégiques pour 2022 pour hisser son chiffre d’affaires ainsi que l’augmentation annuelle de 5 % de ses parts de marché en 2022 et 2023.

Le Groupe ambitionne également la mise sur le marché de 21 nouveaux produits développés en interne par le centre de recherche et de développement (CRD) avec une capacité de production de 4 millions d’unités, a souligné la PDG de Saidal.

De plus, grâce au transfert technologique, Mme Akacem a indiqué que Saidal produit six médicaments anti-cancéreux « qui seront bientôt disponibles au profit de la pharmacie centrale des hôpitaux ».

Matières premières: entrée en activité d’une usine à Médéa d’ici début 2023

En termes de partenariats, Mme Akacem a cité le partenariat entre Saidal et Coronavac qui doit permettre de produire 96 millions d’unités/an avec un stock de 2,8 millions d’unités. Elle a également cité le partenariat avec « CKD-Otto Pharma pour la production de quatre biosimilaires » et de trois compléments alimentaires.

La PDG de Saidal a fait savoir qu’un centre de bioéquivalence sera prochainement lancé en plus de la fabrication de matières premières en Algérie.

Dans ce cadre, Mme Akacem a annoncé un projet de fabrication de matières premières, dont l’unité entrera en production d’ici fin 2022, voire, début 2023 au niveau d’une ancienne usine à l’arrêt dans la wilaya de Médéa.

Pour ce faire, une étude de marché et des discussions avec des partenaires étrangers sont en cours pour définir les besoins mais aussi les priorités en termes de matières premières à produire, a-t-elle expliqué.

A noter que les Journées internationales sur l’évaluation des technologies de santé organisées samedi et dimanche, ont pour intitulé « implémentation de la pharmaco-économie en Algérie: challenges et perspectives ».

L’événement est organisé par la société algérienne de pharmacie clinique et oncologie (ASCOP) en collaboration avec l’Agence nationale des produits pharmaceutique et la société algérienne de médecine interne.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here