VIDEO: Cavalli revient sur ses tentatives de convaincre Benzema-Nasri de jouer pour l’Algérie

0
592

Le sélectionneur du Niger Jean-Michel Cavalli est revenu, mercredi, sur ses tentatives de convaincre le duo des Bleus  Benzema-Nasri de rejoindre l’équipe national d’Algérie qu’il dirigeait en 2006.

Dans une interview accordée a la chaîne égyptienne El Hayat, l’ancien coach des Verts a dit qu’il avait beaucoup cru de voir Samir Nasri enfiler le maillot de l’Algérie contrairement, selon lui, au cas de Karim Benzema qui était compliqué.

“Si je les (Benzema-Nasri) avais eus, j’aurais sûrement faire la coupe du monde avec”, a-t-il estimé, ajoutant que “ça a été un combat pour moi [les faire venir en équipe d’Algérie] parce que c’étaient de très bons joueurs d’avenir a l’époque par ce qu’ils étaient plus jeunes”.

“Je savais qu’ils allaient réussir une grande carrière”, a-t-il dit.

“En ce qui concerne Nasri, j’ai beaucoup cru et je n’ai jamais sur ce qui s’était passé exactement pourquoi il a ensuite choisi l’équipe de France”, a déclaré Cavalli, avant de renchérir: “Sur le plan sportif, je le (Nasri) comprends très bien”.

“Alors qu’avec Benzema, souligne l’ancien entraîneur du MCO, j’ai tout de suite compris que ça allait être compliqué”.

“Ca n’a pas été facile pour lui (Benzema), explique-t-il, de répondre parce que je sentais chez lui qu’il n’avait pas pris sa décision”.

Et Cavalli d’encenser les qualités du meilleur joueur d’Europe: “C’est un garçon qui avait beaucoup d’ambitions dans son métier”.
“Je pensais qu’il pensait déja a être un jour peut-être Ballon d’or ou faire gagner la coupe du monde ou être un jour un des meilleurs joueurs du monde”, soutient-il.
“Il ne faut pas oublier que l’équipe d’Algérie quand je l’avais prise en 2006 par rapport a l’équipe de France qui était aux portes d’être une des meilleures équipes du monde. La preuve, c’est que deux ans après, elle (EDF) était championne du monde”, rappelle-t-il.
Pour lui, “il était évident que sur plan sportif, il y avait un grand décalage et je pense que c’était compliqué pour eux (Nasri & Benzema) et facile en même temps facile de faire un choix professionnel [c’est-a-dire, celui d’opter pour les Bleus, ndlr]”.

Echoroukonline

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here