Violemment attaqué, diffamé et offensé Le personnel d’Air Algérie à Paris réagit

0
626

Pourquoi alors ces attaques ciblant une personne aux compétences managériales avérées? À qui profite le crime?

Victime d’une campagne médiatique d’une rare violence, le collectif des travailleurs de l’agence Opera-Paris de la compagnie nationale Air Algerie est sorti de sa réserve. Dans un communiqué envoyé à notre rédaction, ce collectif s’insurge contre ces attaques qui foulent aux pieds toutes «les règles de la déontologie régissant la profession journalistique».

Ces attaques ont pris pour cible le premier responsable et le personnel de l’agence Air Algérie à Paris en diffusant des propos sans fondement. «Pire encore, ils ont proféré des accusations gravissimes contre Monsieur Houaoui», indique le collectif qui regrette autant d’ingratitude envers le personnel de l’agence Opéra-Paris qui a dû «affronter et résoudre tous les problèmes engendrés par la propagation de la pandémie de Covid-19».

Faut-il rappeler à ce propos que Opéra-Paris a été la seule et l’unique agence au monde qui a gardé ses portes ouvertes durant la pandémie de Covid-19? Dans la possibilité de ses moyens et de ses capacités, cette agence a accompli sa mission puisque selon ce même collectif, un dispositif exceptionnel a été mis en place au niveau de l’agence Air Algérie, Paris, afin de gérer une situation exceptionnelle liée à la crise sanitaire mondiale.

Et c’est justement la personne attaquée, Zohir Houaoui, à la tête de cette agence qui s’est défensé pour «gérer cette situation avec abnégation et professionnalisme».

Chiffres à l’appui, le collectif d’Air Algérie-Paris indique que le personnel de l’agence a établi plus de 60 000 avoirs valables au transport, plus de 50 000 mails traités en réponse aux doléances des clients relatives au remboursement et plus de 40 000 demandes de remboursement émanant des agents agréés ont été traitées.

Pourquoi alors ces attaques ciblant une personne aux compétences managériales avérées? À qui profite le crime? À cet effet, le personnel d’Air Algérie -Paris «s’insurge contre le dénigrement récurrent, gratuit, dont il est victime (…)», lit-on dans le communiqué soulignant que le collectif reste solidaire «grâce à la mobilisation de l’ensemble de son personnel,qui oeuvre pour sa pérennité, qui renforce ses ailes pour hisser l’emblème national toujours plus haut». 

lexpressiondz / Brahim TAKHEROUBT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here